Introduction au langage Kotlin

Ce tutoriel est une introduction au langage Kotlin.

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Présentation

Le langage Kotlin est un langage développé par JetBrains, entreprise conceptrice de l'EDIEnvironement de Développement Intégré Intellij Idea entre autres. Cependant il est open-source.

Ses principaux avantages résident dans la simplification du code pour de nombreuses tâches courantes (par exemple, la création de POJOPlain Old Java Objects), et une sécurité de code accrue grâce à un contrôle stricte de la nullité des valeurs.

Le langage Kotlin est un langage qui a plusieurs déclinaisons :

  • une version visant une interaction avec le langage Java, et qui est compilé en bytecode afin d'être exécuté sur la JVMJava Virtual Machine ou sur les périphériques Android,
  • une version visant à être compilée pour le langage Javascript,
  • une version dite native, visant à être compilée directement en exécutable indépendant de toute plateforme d'interprétation.

Ce tutoriel a pour objectif l'enseignement de la version pour la JVM, même s'il ne devrait pas être ardu de passer à l'une des deux autres versions.

Il vise principalement les développeurs étant familiers avec le langage Java et la POOProgrammation Orientée Objet : même si tout langage impératif et orienté objet devrait convenir.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2017 Laurent Bernabe. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.